Quelle assurance souscrire pour une location saisonnière : Notre guide

Souscription assurance pour location saisonnière

Si vous êtes propriétaire d’un bien que vous avez mis en location saisonnière, il est important d’avoir souscrit une bonne assurance. Il existe de nombreux types de polices d’assurance et il peut être compliqué de s’y retrouver . Dans cet article, nous allons aborder les différents types de polices d’assurance afin de vous aider à choisir ce qui correspond le mieux à vos besoins.

Pourquoi ai-je besoin d’une assurance pour ma maison en location saisonnière ?

Bien qu’une assurance spécifique pour couvrir la location saisonnière ne soit pas obligatoire en France, elle est fortement recommandée. En effet, aucune législation ne vous oblige, en tant que propriétaire d’un bien meublé destinée à la location saisonnière, à vous assurer contre les dommages que vos visiteurs pourraient causer pendant leur séjour.

La seule obligation est une couverture de responsabilité civile. Or, il est fort probable que votre police d’assurance en tant que propriétaire ne suffise pas. Peut être elle ne couvre pas les éventuels dégâts matériels résultant de la location saisonnière, peut être vous pourriez être tenu responsable des accidents qui se produisent au sein de votre propriété pendant la location.

Une police d’assurance pour couvrir la location saisonnière vous protège contre tout dommage matériel que vos locataires pourraient causer, et vous assure qu’ils seront couverts s’ils se blessent dans votre propriété pendant leurs vacances. Un accident est malheureusement trop vite arrivé ! Dans les situations les plus graves, vous pourriez être confronté à un incendie ou à un dégât des eaux, qui peuvent être extrêmement coûteux à réparer.

Un début d'incendie assuré

Comment choisir la bonne police d’assurance pour ma location saisonnière ?

Il y a quelques éléments que vous devez prendre en considération lorsque vous choisissez une police d’assurance pour couvrir votre bien en votre location saisonnière. Tout d’abord, vous devez décider du type de couverture dont vous avez besoin. Il existe deux principaux types de couverture : les dommages matériels et la responsabilité civile.

Les assurances contre les dommages matériels vous protégeront contre tout dommage causé à votre propriété, comme un incendie, un dégât des eaux ou un vol. Les assurances de responsabilité civile vous protègeront si vos locataires se blessent ou subissent un dommage lorsqu’ils se trouvent sur votre propriété.

Vous devez également décider du montant nécessaire de la couverture de votre assurance. Ce montant dépend de la valeur de votre propriété et du nombre de locataires que vous recevez. Si vous possédez une propriété de grande valeur, vous aurez besoin d’une plus grande couverture que si vous avez une propriété d’une valeur moindre.

Enfin, vous devez décider de la franchise que vous êtes prêt à payer. Une franchise d’assurance, est la somme qui est à votre charge avant l’indemnisation de l’assureur.

Choisir une assurance

Quels types de polices d’assurance sont disponibles ?

En tant que propriétaire, vous avez quelques options pour assurer votre bien en location saisonnière.

Tout d’abord, il y a les assurances souscrites par le propriétaire au nom du locataire qui comprennent :

  1. Une assurance multirisque habitation (MRH) avec la clause « abandon de recours » : Dans ce cas, vous vous engagez à ne rien réclamer au locataire en cas d’incendie ou de dégâts des eaux, mais la responsabilité des dommages causés par des tiers incombe à vos locataires.
  2. Une assurance multirisque habitation (MRH) « pour le compte de qui il appartiendra » : En cas de dégâts des eaux ou d’incendie, tant le propriétaire que le locataire sont couverts par l’assurance habitation, ainsi que pour les éventuels dommages causés à des tiers. Le locataire sera tenu responsable des dommages qu’il a directement causé (c’est-à-dire des objets détruits ou volés). Cette assurance peut être solide si vous la couplez avec un dépôt de garantie exigée à votre locataire. Vous pouvez également utiliser une assurance PNO (Assurance Propriétaire Non-Occupant), avec garantie destruction et vandalisme afin de couvrir ces dommages.

Deuxième situation, le propriétaire souscrit une assurance de son bien en location saisonnière pour son propre compte. Ces assurances comprennent :

  1. L’assurance responsabilité spéciale villégiature : Dans certains cas, votre contrat multirisque habitation (MRH) peut comporter une clause appelée « Garantie villégiature ». Cette clause vous permet d’étendre la garantie à la location saisonnière, qui couvre à la fois les dommages et la responsabilité civile. Cependant, cette clause a quelques inconvénients car elle ne fonctionne pas pour les propriétés situées en dehors de la France et est généralement limitée à 3 mois de location saisonnière.
  2. L’assurance de location saisonnière « recours des locataires contre le propriétaire » : Ce type d’assurance vous permet d’être couvert au cas où votre locataire serait blessé en raison d’un manque d’entretien de votre bien en location saisonnière.

Remise de clé au locataire

Y a-t-il des assurances que le locataire doit présenter ?

Bien qu’aucune assurance ne soit obligatoire pour le locataire, en cas de problème, la responsabilité incombera à ce dernier en fonction des assurances que vous aurez souscrit. Il sera alors dans l’obligation de vous indemniser pour tous dommages survenus dans votre habitation durant la location.

Le type d’assurance le plus courant est l’ « Assurance villégiature » qui couvre :

  • les incendies et explosions
  • les dégâts des eaux
  • la dégradation involontaire de tout meuble et équipement au sein du bien en location saisonnière
  • le vol et vandalisme
  • les dommages causés par un animal domestique

Cette assurance est en fait généralement incluse dans un MRH, mais le locataire doit s’assurer qu’elle est incluse en vérifiant sa police MRH.

En tant que propriétaire, vous pouvez demander à votre locataire de présenter une preuve qu’il est titulaire de cette Assurance villégiature.

A noter que cet assurance ne couvre que le logement en lui-même. Pour être couvert en cas de dommage causé à des tiers, comme les voisins, le locataire peut avoir recours à une autre garantie facultative, le « recours des voisins et des tiers« .

En conclusion, bien que la législation française ne vous oblige pas à souscrire à une assurance et que les risques soient limités, assurer votre bien en location saisonnière vous permettra de prévenir de potentielles dégradations et de louer en tout sérénité.

Confiez-nous votre maison de vacances

Belvilla vous apporte plus de 40 ans d'expérience en gestion immobilière et plus de 2000 partenaires de voyage pour optimiser vos revenus locatifs sans aucun souci à vous faire.

Calculez maintenant

Nous sommes là pour vous aider

icon message
0033 4654 30479
Fermé - accessible lundi à partir de 9am CET heures
icon email
location@belvilla.fr
Réponse sous 24 heures